Culture Investisseur

Les nouvelles sur l'investisment immobilier

Le choix du financement pour votre investissement locatif

Culture Investisseur » Actu » Le choix du financement pour votre investissement locatif

L’investissement locatif peut être fait en tant que particulier ou au sein d’une Société Civile Immobilière (SCI). Mais pour pouvoir se lancer dans cette pierre, il est important de considérer le choix du financement. De cette décision dépendra en grande partie la réussite de votre projet. Les critères à prendre en compte sont nombreux : votre situation patrimoniale, financière, familiale, et bien entendu, le bien que vous visez. Découvrons alors les différentes options disponibles pour mieux vous éclairer dans vos choix de financement.

Le financement par fonds propres

L’investissement locatif par fonds propres constitue une option fiable et appréciable. Elle vous permet d’acquérir un bien sans avoir à solliciter l’aide d’une banque. Vous utilisez vos propres liquidités pour financer l’achat, et de ce fait, la procédure est accélérée. 

Lire également : Assurance vie éthique : un avenir durable grâce à votre épargne

Cependant, n’oubliez pas que même avec cette approche, il peut être nécessaire de couvrir les frais de notaire grâce à vos fonds propres. Il est à noter qu’un tel financement ne vous permettra pas de profiter de l’effet de levier, qui est l’une des principales forces d’un investissement locatif.

Investir dans un bien locatif avec vos propres fonds peut s’avérer avantageux, mais cela comporte également son lot de considérations. En effet, faut-il encore que vous sachiez bien gérer vos dépenses. D’ailleurs, en matière de gestion financière, vous pouvez solliciter l’utilisation de carte prépayée. Obtenez davantage d’informations ici.

A découvrir également : Transformation digitale des achats : Les clés pour moderniser et rationaliser vos processus d'approvisionnement

Les différentes options de financement bancaire disponibles

Plusieurs possibilités s’offrent à vous si vous optez pour un financement bancaire :

  • Prêt immobilier classique : Cette option demeure la plus courante. Elle vous permet de rembourser périodiquement une partie du capital emprunté, ainsi que des intérêts, en fonction du montant du prêt et de sa durée. La négociation des conditions de ce prêt est essentielle pour en tirer le meilleur parti.
  • Crédit à la consommation : Il est possible d’envisager ce type de crédit, mais il est généralement considéré comme un apport en fonds propres.
  • Prêt in fine : Dans ce cas, la banque débloque l’intégralité des fonds et demande le remboursement des intérêts tout au long de la durée du prêt. À l’échéance, le remboursement du capital est réclamé en une seule fois. Cette méthode permet de bénéficier de mensualités plus légères, mais exige une planification rigoureuse pour le paiement du capital à terme.

Les autres alternatives de financement possibles

Il existe deux principales méthodes de financement alternatives qui méritent d’être examinées :

  • Viager : Dans ce scénario, l’investisseur verse une somme initiale (appelée « bouquet ») ainsi qu’une rente mensuelle à l’ancien propriétaire jusqu’à son décès.
  • Vente à terme : La vente à terme suit un principe similaire à celui du viager, à la différence que le terme est défini à l’avance, sans dépendre du décès du vendeur. Vous devrez également verser un bouquet initial et des rentes mensuelles.
Le choix du financement pour votre investissement locatif

Retour en haut