Culture Investisseur

Les nouvelles sur l'investisment immobilier

Comment obtenir un prêt relais pour l’achat d’un nouveau bien immobilier

Culture Investisseur » Crédits » Comment obtenir un prêt relais pour l’achat d’un nouveau bien immobilier

Dans le monde moderne de l’immobilier, les transactions se font à une vitesse vertigineuse. L’achat d’un nouveau bien immobilier peut parfois être retenu par le temps que prend la vente de votre ancien bien. Que faire alors ? Heureusement, les organismes financiers ont trouvé une solution : le prêt relais. Il s’agit d’un crédit à court terme qui permet de combler le décalage lors de l’achat d’un nouveau bien sans attendre la vente de l’ancien. Dans cet article, nous allons vous guider, étape par étape, sur comment obtenir un prêt relais pour votre futur achat immobilier. Prenez un café, installez-vous confortablement et laissez-vous guider.

Le fonctionnement du prêt relais

Avant de vous lancer dans l’obtention d’un prêt relais, il est essentiel de comprendre comment il fonctionne. Le prêt relais est un type de crédit immobilier qui sert de pont entre votre ancien et votre nouveau logement. Il est généralement accordé pour une durée de 12 à 24 mois.

A lire en complément : Quelles précautions prendre lors de la souscription d’un crédit renouvelable ?

La banque avance un pourcentage (généralement entre 50 et 70%) de la valeur de votre bien actuel. Ce montant est utilisé pour financer votre nouvel achat immobilier. Une fois que vous vendez votre ancien logement, vous remboursez le prêt relais à la banque.

Toutefois, pendant la durée du prêt, vous ne payez que les intérêts et éventuellement l’assurance emprunteur. Le capital n’est remboursé qu’à la fin, une fois votre ancien bien vendu.

Avez-vous vu cela : Comment le coût d’une assurance décès-invalidité se calcule-t-il pour un prêt immobilier ?

Les critères pour obtenir un prêt relais

Comme tout prêt, le prêt relais n’est pas accordé à tout le monde. Il faut remplir certains critères pour être éligible. Vous devez d’abord être propriétaire d’un bien immobilier et avoir un projet d’achat concret pour un nouveau logement.

De plus, la banque examine votre capacité à rembourser le prêt. Pour cela, elle prend en compte vos revenus, votre taux d’endettement et le montant de vos charges courantes. Si vous avez un bon dossier, la banque peut vous accorder un prêt relais même si votre bien actuel n’est pas encore vendu.

Les différentes formules de prêt relais

Il n’y a pas une seule formule de prêt relais, mais plusieurs. En fonction de votre situation, la banque propose généralement deux types de prêt relais : le prêt relais "sec" et le prêt relais avec prêt amortissable.

Le prêt relais "sec" est adapté si le prix de vente de votre ancien bien couvre le coût de votre nouvel achat. Dans ce cas, vous n’avez pas besoin d’un crédit supplémentaire.

Par contre, si le prix de votre nouveau bien est supérieur à celui de l’ancien, vous pouvez opter pour le prêt relais avec prêt amortissable. Outre le prêt relais, la banque vous accorde un prêt classique pour financer la différence.

Les risques liés au prêt relais

Il est important de connaître les risques associés au prêt relais. Le risque principal est que votre bien ne se vende pas dans le délai prévu, ce qui vous obligerait à rembourser le prêt relais sans avoir les fonds nécessaires.

De plus, si le prix de vente de votre bien est inférieur à l’estimation de la banque, vous devrez rembourser la différence. C’est pour cela qu’il est recommandé de faire estimer votre bien par plusieurs professionnels avant de souscrire à un prêt relais.

Comment souscrire à un prêt relais ?

Pour souscrire à un prêt relais, la première étape est de faire évaluer votre bien par un professionnel. Une fois cette évaluation faite, vous pouvez vous rapprocher de votre banque pour faire une demande de prêt relais.

Elle examinera votre dossier et vous proposera une offre en fonction de votre capacité de remboursement et du montant estimé de votre bien. Si l’offre vous convient, vous pouvez alors signer le contrat de prêt.

Le prêt relais est une solution pratique pour les propriétaires qui souhaitent acheter un nouveau bien sans attendre la vente de leur bien actuel. Cependant, il ne faut pas ignorer les risques associés et bien évaluer votre capacité à rembourser le prêt.

L’importance de l’assurance emprunteur dans le prêt relais

L’assurance emprunteur joue un rôle crucial dans le processus du prêt relais. En effet, comme pour tout crédit immobilier, l’assurance emprunteur est généralement exigée par la banque pour garantir le remboursement du prêt en cas d’imprévus (décès, invalidité, incapacité de travail, etc). Elle représente donc une sécurité tant pour la banque que pour l’emprunteur.

Dans le cadre d’un prêt relais, l’assurance emprunteur couvre uniquement les intérêts du prêt pendant la durée de celui-ci. Ce qui signifie qu’en cas d’imprévu, l’assurance prendra en charge les intérêts à rembourser à la banque, et non le capital restant dû.

Il est à noter que le coût de l’assurance emprunteur est déterminé en fonction de plusieurs critères tels que l’âge de l’emprunteur, son état de santé, le montant du prêt et sa durée. Ainsi, pour obtenir les meilleures conditions pour votre assurance emprunteur, il est recommandé de faire jouer la concurrence et de comparer les différentes offres du marché.

L’option du prêt relais adossé à un prêt immobilier classique

Le prêt relais adossé à un prêt immobilier classique est une autre formule qui peut être envisagée en fonction de votre situation financière et de votre projet immobilier. Cette option est particulièrement intéressante lorsque le montant du nouveau bien est plus élevé que le prix de vente prévisionnel de l’ancien bien.

Dans cette formule, la banque accorde, en plus du prêt relais, un prêt immobilier classique pour financer la différence entre le prix de vente de l’ancien bien et le coût du nouveau logement. L’emprunteur commence alors à rembourser simultanément les mensualités du prêt immobilier classique et les intérêts du prêt relais.

Une fois l’ancien bien vendu, le montant de la vente est utilisé pour rembourser le prêt relais et le capital restant dû du prêt immobilier classique est recalculé. Ainsi, l’emprunteur continue de rembourser les mensualités du prêt immobilier classique jusqu’à son terme.

Conclusion

Le prêt relais est sans conteste une solution adaptée pour les propriétaires désireux d’acquérir un nouveau bien immobilier tout en attendant la vente de leur bien actuel. Cependant, chaque projet immobilier étant unique, il est essentiel de bien se renseigner et de se faire accompagner par un professionnel pour choisir la formule la plus adaptée à sa situation.

Bien que le prêt relais présente des risques, ceux-ci peuvent être minimisés avec une bonne préparation et une évaluation réaliste de la valeur du bien à vendre. De plus, l’assurance emprunteur offre une sécurité supplémentaire en couvrant le remboursement des intérêts en cas d’imprévu.

Enfin, il est important de noter que le prêt relais n’est pas la seule option pour financer un nouvel achat immobilier. D’autres solutions peuvent être envisagées en fonction de votre profil et de votre projet. Ainsi, n’hésitez pas à explorer toutes les possibilités pour réaliser votre projet immobilier dans les meilleures conditions.

Comment obtenir un prêt relais pour l’achat d’un nouveau bien immobilier

Retour en haut