Culture Investisseur

Les nouvelles sur l'investisment immobilier

Quelles sont les fonctions d’une Microfinance à Madagascar ?

Culture Investisseur » Actu » Quelles sont les fonctions d’une Microfinance à Madagascar ?

À Madagascar, les institutions de microfinance ou IMF proposent des microcrédits et parfois des options d’épargne. Vous pourriez alors être tenté de les assimiler immédiatement aux banques traditionnelles.Ses fonctions sont cependant loin de là, surtout si elle a le statut d’association, de mutuelle ou de coopérative : détails.

Le terme microfinance

On utilise le terme microfinance pour résumer l’ensemble des produits et services financiers destinés au grand public, exclu de la banque traditionnelle. La Microfinance à Madagascar permet donc aux groupes socialement vulnérables de se réinsérer dans la société et dans le secteur bancaire en leur permettant d’accéder à des avantages tels que des crédits productifs et des solutions d’épargne.

A découvrir également : Quels critères prendre en compte pour optimiser votre choix de compte pro en ligne ?

La principale différence par rapport aux produits et services traditionnels est le faible montant. 

Ainsi, les institutions de microfinance Malagasy accompagnent les emprunteurs tout en leur apportant du microcrédit : financement de la création et du développement d’activités, répondant souvent aux besoins urgents des familles, offrant une mobilité pour trouver du travail, même s’ils n’octroient pas de solide garantie de remboursement. Ainsi, les revenus générés par les activités économiques des clients du microcrédit peuvent rembourser leur microcrédit.

A lire également : Assurance vie éthique : un avenir durable grâce à votre épargne

Vous pouvez cliquer pour lire les infos sur la microfinance Malagasy.

Les IMF peuvent disposer de multiples statuts. À savoir :

  • une association, généralement une ONG, 
  • une mutuelle ou une coopérative, 
  • une société commerciale (bancaire ou non bancaire, les sociétés financières non bancaires). 

Fonctionnement d’une Microfinance à Madagascar

Si une Microfinance à Madagascar apporte une alternative à l’exclusion bancaire, elle dispose également d’un rôle social vital, qui exige un fonctionnement différent des institutions bancaires traditionnelles, tel que :

Les critères d’éligibilité étudiés au prêt ne reposent pas sur la solidité des garanties proposées (salaire, immobilier), mais davantage sur des faits plus humains. Si bien sûr la faisabilité du projet est analysée dans le cas d’un prêt destiné à financer une activité, l’estimation résulte sur un entretien avec l’emprunteur et non seulement sur un formulaire.

La garantie réelle, requise par les banques pour le consentement d’un prêt, peut être remplacée par un dispositif de solidarité de groupe. À titre d’exemple, dans les mutuelles ou les coopératives, chaque emprunteur se porte garant des autres au niveau d’un ensemble de garanties solidaires.

L’IMF entretient ainsi des liens étroits avec les bénéficiaires des microcrédits. De ce fait, elle assure un réel suivi des emprunteurs pour les assister à la réussite de leurs projets, la gestion de leur budget. En plus des prestations bancaires elles-mêmes, une Microfinance à Madagascar peut aussi offrir des formations au crédit ou gérer les budgets familiaux comme la constitution de l’épargne dans un but pédagogique d’éducation financière.

Les méthodes de remboursement des prêts peuvent être personnalisées en fonction des publics cibles, par exemple avec des délais hebdomadaires ;

Ces prêts de groupe, généralement accordés aux plus pauvres, ne nécessitent aucune garantie, mais reposent sur la solidarité entre les associés du groupe. La garantie représente une forme de garantie sociale : les membres s’engagent envers l’IMF, mais aussi envers leurs confrères emprunteurs.

 

Quelles sont les fonctions d’une Microfinance à Madagascar ?

Retour en haut